AGORACKINSTALLATION TEMPORAIRE DE RELACHE


NATUREAménagement extérieur temporaire
DATEFévrier 2020
LIEUEntrepôt BMC - Bègles (33)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Lucie Schneider, paysagiste + Jérémy Maréchal
MATÉRIAUXRack de réemploi, madrier douglas, filet, bitume découpé, végétaux de réemploi, coques de noix

Le parvis d’un tiers-lieu à Bègles,
Des anciens racks de stockage réutilisés,
Des grosses sections de douglas,
Des fosses percées dans le bitume,
Des plantes sélectionnées dans les friches proches.

Avec Lucie Schneider, paysagiste et Jérémy Maréchal, menuisier autodidacte, CANCAN a imaginé et installé un aménagement extérieur formant des tables, mange-debout, hamac, assises, terrasses, gradins, etc.

Cet entrepôt qui abritait jusqu’à peu une boîte de fringues, a vu son activité se transformer et les propriétaires du lieu ont souhaité proposer de nombreux espaces, auparavant inoccupés, à de futurs usagers d’un lieu de travail trop chouette mêlant graphistes, architectes, créateurs de vêtements, skateurs, fablab textile, brasserie, street artistes, etc… Le lieu, traversé par tout ce beau monde, nécessitait un aménagement plus agréable à la place de ses anciennes zones extérieures de transit afin de pouvoir proposer une installation ouverte sur le quartier et permettant aux travailleurs d’y manger, de se rencontrer, de profiter du soleil.

Dans une logique de réemploi de matériaux mais aussi par la volonté de rester dans l’univers historique du lieu, l’équipe constituée a fait le choix de se servir des anciens racks inutilisés, de les redisposés, d’en modifier certains et de venir compléter le dispositif avec de larges sections de bois afin de créer tous les aménagements voulus.

Pendant un temps, on y a installé nos bureaux, on a pu y boire des bières à la belle saison ou faire des réunions en plein air ! Depuis, nous sommes partis vers d’autres lieux mais on y passe de temps en temps pour voir la végétation pousser, le bois griser, les travailleurs profiter d’une pause…

RESSOURCESSCÉNOGRAPHIE DE LA SAISON CULTURELLE BORDEAUX 2021


NATUREConception et réalisation d'une scénographie avec un maximum d'éléments issus du réemploi
DATE2021
LIEUBordeaux (33)
COMMANDITAIREMairie de Bordeaux
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXEléments issus des stocks de la Base Sous-Marine et des anciens décors de l'Opéra de Bordeaux, pin Douglas, peinture

La ville de Bordeaux a invité CANCAN à réaliser la scénographie de la Saison Culturelle sous la forme d’une carte blanche prenant place sur le vaste parvis des Archives de Bordeaux Métropole. Le thème choisi, RESSOURCES, comme étendard de cette Saison résonne avec nos préoccupations d’utilisation (et surtout de réutilisation !) raisonnée des matériaux.

L’idée a été d’imaginer une scénographie en poussant au maximum le curseur du réemploi. En collaboration avec les équipes de la Mairie et de la Base Sous-Marine de Bordeaux, nous avons pu occuper pendant quelques semaines la Base Sous-Marine afin de sourcer des matériaux à réemployer pour ensuite fabriquer les éléments scénographiques dans le cadre d’un chantier ouvert. Les alcôves de la Base se sont avérées être de véritables mines d’or, certains éléments proviennent par ailleurs d’anciens décors déclassés de l’Opéra de Bordeaux. Ces éléments deviennent ici, dans leur seconde vie, un bar, des assises confortables, des mange-debout, des mats d’éclairage et de signalétique… Une troisième vie les attend sans doute pour un autre projet… Affaire à suivre !

MUSICAL’ECRANDIALOGUE SCENOGRAPHIQUE A LA COUR MABLY


NATURERéalisation de la scénographie du Festival Musical'Ecran
DATEmai 2016
LIEUBordeaux (33)
COMMANDITAIREBordeaux Rock
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXContreplaqué déclassé

A l’occasion du festival Musical’écran édition 2016, l’association organisatrice Bordeaux Rock a fait appel à CANCAN afin de proposer et réaliser la scénographie de l’espace de projection et de concert à la cour Mably à Bordeaux.

L’identité graphique de l’événement et le lieu empreint d’histoire ont été les sources d’inspiration d’un mobilier ludique, simple et graphique.

La scénographie proposée se base en effet sur l’identité visuelle de l’évènement aux couleurs et formes arrondies qui se retrouvent dans l’ensemble de la proposition et répondent aux trois points attendus au cahier des charges : signalétique, mobilier, éclairage. Les volumes alors imaginés, qui constituent assises & mange-debouts, rappellent également les formes architecturales du lieu et instaurent un dialogue avec celui-ci. Le concept du projet repose sur le jeu de contraste entre le caractère patrimonial du site et une installation modeste et colorée. Le mobilier prend la forme d’arches déconstruites : les colonnes et l’arcade sont découpés en modules (cubes, bancs droits, bancs en arc) qui peuvent être déplacés et agencés selon le goût de l’utilisateur. Ces modules sont conçus en bois contreplaqué déclassé brut ou peint dans les teintes de l’évènement.

La signalétique est supportée par des mobiles qui viennent se suspendre aux barres métalliques existantes entre les arcades. Ils sont constitués d’éléments de réemploi, de diverses formes et matériaux aux couleurs du festival. Les éléments en métal sont issus de chutes et les structures ont été réalisées en partenariat avec Aritz, artiste designer du pays basque. Ces mobiles très légers viennent encore en contraste avec l’architecture plus massive du lieu. Ils prennent un caractère onirique et délicat qui rappelle le sujet musical de l’évènement. Les structures des mobiles pourront être réutilisées lors de prochains événements Bordeaux Rock et adaptés aux futures identités visuelles.

Le travail de l’éclairage a permis de varier les ambiances lumineuses et de séquencer l’espace sous les arcades par différents filtres colorés de gélatine fixés sur des spots lumineux. Ils viennent mettre encore en valeur les volumes architecturaux du cloitre.

Photos : CANCAN et Yoris photographe