RIMUN LETTRAGE SUSPENDU POUR LA ROUTE DU RIM


NATURERéalisation en chantier participatif d'un lettrage et d'une signaletique 100% réemploi
DATE2022
LIEUTalence (33)
COMMANDITAIRERIM
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXContreplaqué - tasseaux - câbles

Le RIM, Réseau Des Indépendants de la Musique a fêté ses 5 ans dans le parc de Rock & Chanson à Talence ! Pour l’occasion, CANCAN a accompagné le RIM lors d’un chantier participatif pour faire un lettrage et une signalétique à disposer dans différents espaces du parc. Pendant 2 jours à l’atelier, CANCAN a accueilli des membres volontaires du RIM afin de réaliser ensemble un lettrage prévu pour être suspendu sur l’un des arbres du parc et fabriquer 2 supports de signalétique. Tout cela conçu dans l’esprit de leur charte graphique.

REFAIRÉTUDE RELATIVE À LA MISE EN PLACE D'UNE DÉMARCHE DE RÉEMPLOI DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION AU SEIN DE LA FAB BORDEAUX MÉTROPOLE


NATUREAssistance à Maitrise d'Ouvrage / Expert Réemploi
DATEdepuis juillet 2017 (en cours)
LIEUBordeaux Métropole (33)
COMMANDITAIRELa Fab de Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXÉnormément de jus de cerveau !

Depuis 2017, REFAIR est un projet relatif à la mise en place d’une démarche de réemploi et de réutilisation des matériaux de démolition à l’échelle de la métropole bordelaise. Accompagnée par CANCAN en tant qu’AMO RÉEMPLOI, La Fab a pour objectif de réintégrer les matériaux issus de ses sites d’opération dans un second cycle de vie, s’appuyant sur les principes d’économie circulaire avec une recherche tant d’un gain environnemental, que social. Cette étude-action porte la volonté de stimuler et activer une filière spécifique au territoire bordelais.

Les missions

Cette mission d’assistance Réemploi auprès de la Fab comprend donc différents volets complémentaires proposant à la fois :

– d’inventorier les gisements sur les différents sites (inventaires ressources)

– d’accompagner à la rédaction de clauses et annexes des documents marchés (démolitions, consultation projets, cession de vente etc.)

– d’accompagner et suivre les opérations de dépose (projets émetteurs)

– d’accompagner les projets immobiliers pilote de réintroduction (projets récepteurs)

– monitorer l’impact du Réemploi à l’échelle des projets récepteurs (développement d’un tableur de décomptes des différents gains écologiques et économiques)

– travailler à un premier cahier des charges et créer une base de données numériques, vitrine des matériaux présents sur les secteurs de projets de la Fab (www.refair-bm.fr)

– créer un lieu Ressources « La Base du Réemploi », favorisant le stockage-tampon et créant une première polarité Réemploi BTP sur la métropole bordelaise.

Les temporalités de l’étude-action

Au cours de cette étude, CANCAN a effectué en 2017 un premier travail d’analyse des démarches existantes (locales et nationales) avec plus de 22 structures et 5 institutions approchées. Parallèlement, une étude de faisabilité a aussi été effectuée sur 15 bâtiments issus des périmètres d’intervention de la Fab. De différentes typologies, ils sont représentatifs des potentiels gisements à venir, avec plus de 150 démolitions prévues en 5 ans. Cette première phase d’analyse territoriale a abouti à la proposition de différents scénarios de mise en oeuvre d’une démarche “Réemploi » au sein de la Fab.

Une deuxième phase entre 2018 et 2020 a mis alors en application les premières préconisations et un déploiement des process sur l’ensemble des opérations pilotées par La Fab :

1 / Systématiser les collectes de matériaux pour tous les bâtiments ayant vocation à être démolis, au sein des opérations de La Fab

2/ Favoriser et s’appuyer sur les acteurs locaux et du champ de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) du territoire dans le cadre des collectes

3/ Réintroduire des matériaux dans les projets immobiliers développés sur les opérations d’aménagement de La Fab en prenant en compte le Réemploi dès le stade du processus de conception des projets

Entre 2019 et 2020, la déconstruction de 6 bâtiments grâce au partenariat avec des associations locales (Soli’bât, Maison Système, Etu récup, D’éco Solidaire) a permis non seulement de donner des nouveaux réflexes aux acteurs de la déconstruction en favorisant notamment de nouveaux temps de récupération dans les chantiers de démolitions, mais aussi de sauver plus de 40 T de matériaux.

Depuis 2020, un nouvel objectif est d’intégrer des matériaux réemployés ou réutilisés dans des projets récepteurs avec plus de 10 sites pilotes répartis sur les communes de Pessac, Bègles-Villenave d’Ornon, Gradignan, Le Haillan et Le Bouscat. Chaque nouveau projet se voit imposer le seuil d’intégration de 5% équivalent au coût travaux en matériaux de réemploi (et hors matériaux recyclés – VRD).

Des outils concrets au profit de l’émergence d’une filière locale

Deux outils « phares » ont été développés et sont mis à disposition des acteurs des projets et du territoire.

La plateforme en ligne « vitrine » www.refair-bm.fr a été élaboré pour diffuser et consulter les matériaux potentiels des sites émetteurs recensés sur les programmes pilotés par La Fab ; permettre aux opérateurs de manifester leur intérêt et d’envisager une stratégie de récupération suivant chaque gisement ; témoigner des retours d’expériences singulières et partager les actualités. Cette plateforme numérique – en béta-test à l’échelle de La Fab – se veut être une base de réflexion pour développer un outil unifié à l’échelle des différentes maîtrises d’ouvrage de la région bordelaise ou girondine.

En 2022, une plateforme physique « La Base du Réemploi » vient compléter les différents outils. Hébergeant des acteurs du territoire œuvrant dans le Réemploi, elle propose également des espaces de stockage à louer pour les équipes de projet. Le projet de la « Base du Réemploi » est lui-même support d’une démarche d’introduction d’équipements, de produits et de matériaux de réemploi avec des seuils minimaux à atteindre par lots et avec la présence d’un Lot 00 Réemploi pour la fourniture des matériaux.

LES FOUILLOUXUNE NOUVELLE VIE POUR L'ÉCOLE DES FOUILLOUX


NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel
DATE2016-2018
LIEUDordogne (24)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Matthieu Riaudel + CD Pose + Desplat Electricité + Dupuy & Fils
NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel

Le projet se situe au sommet d’une colline du Périgord Vert dans le bâti d’une ancienne école rurale, accompagnée de la maison de l’institutrice. A notre arrivée, seule la maison était utilisée par son propriétaire. Le projet consiste donc à la réhabilitation du bâtiment de l’école – abandonné depuis les années 70 – pour créer un lieu d’habitation multifonctionnel : un lieu capable d’accueillir tous les usages élémentaires d’un logement (s’abriter – dormir – manger – se laver – être ensemble) sans déterminer des espaces figés.

L’équipe CANCAN a conçu et réalisé cette transformation dans une démarche locale, écologique, historique et participative. De par ses matériaux et le travail avec des artisans locaux (pour l’électricité, la plomberie et les menuiseries extérieures), ce projet est indissociable de son territoire. Par ailleurs, étant un ancien lieu public, il est inscrit dans la mémoire collective locale. Des journées ‘‘portes ouvertes’’ ont été organisées pour rencontrer, informer et apprendre des habitants des environs, des anciens écoliers et des voisins proches. La réalisation des adobes (briques de terre crue non compressées) ainsi que l’édification du mur en terre crue ont été réalisé en chantiers participatifs : LIEN

PROMENADE LE RETOURREQUINQUER DU MOBILIER URBAIN APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D'UTILISATION


NATURERestauration et déplacement de mobiliers temporaires installés 2 ans auparavant
DATE2021
LIEUVillenave d'Ornon (33)
COMMANDITAIRELa Fab Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXBois douglas - peinture

En 2019, CANCAN avait installé 3 mobiliers temporaires le long du nouvel axe urbain, longeant le tram, reliant le lycée Vaclav Havel au centre-ville de Villenave d’Ornon. Après 2 années d’utilisation intensive par les habitants du quartier, les promeneurs du parc voisin, les lycéens…

L’idée a été ici de les rafraîchir, pour certains de changer leurs formes et leurs couleurs et de les déplacer pour les ajuster à la transformation du quartier et aux retours sur leur usage par les habitants. Le bon vieux totem, réalisé il y a plus de 5 ans déjà, a eu lui aussi eu le droit à son coup de propre. Du temporaire qui dure, ils font désormais partie intégrante du paysage dans ce quartier, et ce pour quelques années encore !

EN.MARCHE.MENTUN ESCALIER D'ARCHIVES


NATUREConception et fabrication d'un escalier pour le QG de la Saison culturelle 2019
DATE2019
LIEUHôtel Ragueneau, Bordeaux (33)
COMMANDITAIREYes We Camp / Ville de Bordeaux
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXBois des étagères récupérées dans les étages supérieurs des Archives, OSB réemployé, lisses en pin

Nos camarades de @yes_we_camp ont investi le prestigieux bâtiment des anciennes archives municipales de Bordeaux pour en faire « l’Ambassade », véritable quartier général de la saison culturelle @libertebordeaux2019, disséminant dans toute la métropole une centaine de propositions artistiques pluridisciplinaires.

C’est dans ce cadre que CANCAN a réalisé un escalier monumental rayonnant et émanant de la façade. Il permet d’accéder par les fenêtres au bâtiment et également aux visiteurs de pouvoir s’asseoir pour admirer l’exceptionnelle glycine centenaire ou de danser sur le bon son de @delicieusemusique. Les marches ont été réalisées avec le bois des anciens rayonnages des archives récupérés directement dans les étages de l’édifice. Fort de symbole, les tranches de ces planches affichaient encore les dates ou les catégories qui permettaient d’archiver les documents. Véritable patchwork de bois, cet escalier a supporté 2 mois d’exploitation festive et intensive avec différentes temporalités. Il a été entièrement déposé à l’issue de cette saison, sans laisser un stigmate sur le site, et évacué vers d’autres cieux !

IZONSensibilisation des habitants au futur projet de la médiathèque


NATUREAteliers scolaires sur le thème de l'architecture et conception/réalisation participative d'un mobilier
DATEPrintemps 2021
LIEUIzon (33)
COMMANDITAIRECommune d'Izon et Ecole Elementaire Claris de Florian
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXMatériaux de réemploi

Dans le cadre de la médiation du projet de la future médiathèque de la commune d’Izon, menée par les architectes Vignault.x.Faure, CANCAN a été approché afin de réaliser des ateliers de conception et réalisation participative de mobilier et de sensibilisation sur le futur programme culturel de la ville.

Lieu de rassemblement inter-générationnelle, la médiathèque souhaitait laisser place à l’imagination des enfants de l’école pour penser ensemble un mobilier symbolique qui prendra place au sein du projet.

Dans un premier temps, tel une approche sensible, les ateliers du printemps 2021 ont permis de comprendre et analyser le futur site d’insertion du projet. Une invitation à ouvrir les yeux, sentir, toucher, vivre et ressentir un espace de leur quotidien.

Une fois la carte sensible réalisée, des ateliers sur la compréhension architecturale seront menés afin de comprendre les volumes de la futur médiathèque. Tous ensemble nous concevrons et réaliserons un mobilier en réemploi pour inciter à la rencontre, l’échange et le dialogue. Ces ateliers seront également l’occasion de suivre le chantier de la médiathèque.

AGORACKINSTALLATION TEMPORAIRE DE RELACHE


NATUREAménagement extérieur temporaire
DATEFévrier 2020
LIEUEntrepôt BMC - Bègles (33)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Lucie Schneider, paysagiste + Jérémy Maréchal
MATÉRIAUXRack de réemploi, madrier douglas, filet, bitume découpé, végétaux de réemploi, coques de noix

Le parvis d’un tiers-lieu à Bègles,
Des anciens racks de stockage réutilisés,
Des grosses sections de douglas,
Des fosses percées dans le bitume,
Des plantes sélectionnées dans les friches proches.

Avec Lucie Schneider, paysagiste et Jérémy Maréchal, menuisier autodidacte, CANCAN a imaginé et installé un aménagement extérieur formant des tables, mange-debout, hamac, assises, terrasses, gradins, etc.

Cet entrepôt qui abritait jusqu’à peu une boîte de fringues, a vu son activité se transformer et les propriétaires du lieu ont souhaité proposer de nombreux espaces, auparavant inoccupés, à de futurs usagers d’un lieu de travail trop chouette mêlant graphistes, architectes, créateurs de vêtements, skateurs, fablab textile, brasserie, street artistes, etc… Le lieu, traversé par tout ce beau monde, nécessitait un aménagement plus agréable à la place de ses anciennes zones extérieures de transit afin de pouvoir proposer une installation ouverte sur le quartier et permettant aux travailleurs d’y manger, de se rencontrer, de profiter du soleil.

Dans une logique de réemploi de matériaux mais aussi par la volonté de rester dans l’univers historique du lieu, l’équipe constituée a fait le choix de se servir des anciens racks inutilisés, de les redisposés, d’en modifier certains et de venir compléter le dispositif avec de larges sections de bois afin de créer tous les aménagements voulus.

Pendant un temps, on y a installé nos bureaux, on a pu y boire des bières à la belle saison ou faire des réunions en plein air ! Depuis, nous sommes partis vers d’autres lieux mais on y passe de temps en temps pour voir la végétation pousser, le bois griser, les travailleurs profiter d’une pause…

RESSOURCESSCÉNOGRAPHIE DE LA SAISON CULTURELLE BORDEAUX 2021


NATUREConception et réalisation d'une scénographie avec un maximum d'éléments issus du réemploi
DATE2021
LIEUBordeaux (33)
COMMANDITAIREMairie de Bordeaux
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXEléments issus des stocks de la Base Sous-Marine et des anciens décors de l'Opéra de Bordeaux, pin Douglas, peinture

La ville de Bordeaux a invité CANCAN à réaliser la scénographie de la Saison Culturelle sous la forme d’une carte blanche prenant place sur le vaste parvis des Archives de Bordeaux Métropole. Le thème choisi, RESSOURCES, comme étendard de cette Saison résonne avec nos préoccupations d’utilisation (et surtout de réutilisation !) raisonnée des matériaux.

L’idée a été d’imaginer une scénographie en poussant au maximum le curseur du réemploi. En collaboration avec les équipes de la Mairie et de la Base Sous-Marine de Bordeaux, nous avons pu occuper pendant quelques semaines la Base Sous-Marine afin de sourcer des matériaux à réemployer pour ensuite fabriquer les éléments scénographiques dans le cadre d’un chantier ouvert. Les alcôves de la Base se sont avérées être de véritables mines d’or, certains éléments proviennent par ailleurs d’anciens décors déclassés de l’Opéra de Bordeaux. Ces éléments deviennent ici, dans leur seconde vie, un bar, des assises confortables, des mange-debout, des mats d’éclairage et de signalétique… Une troisième vie les attend sans doute pour un autre projet… Affaire à suivre !

LA BOUCLEUNE NOUVELLE DEVANTURE POUR UNE DEUXIÈME VIE


NATURERéalisation d'une façade-verrière en double vitrage de réemploi
DATE2021
LIEUBègles (33)
COMMANDITAIREAssociation La Boucle
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXPin autoclave et volige issus d'un stock résultant d'un précédent projet + double vitrage de réemploi

La Boucle est une association proposant dans son hangar tiers-lieu situé à Bègles à la fois une recyclerie, un espace de réparation, un café-cantine, où se déroulent également des ateliers participatifs autour de la sensibilisation au zéro déchet, de la création céramique, des ateliers couture et plein d’autres belles choses.

L’accès principal à ce hangar se matérialise par une grande ouverture de 5 m par 4 m et son rideau métallique, qui ne peut être maintenu que soit totalement ouvert, soit totalement fermé. La mission a donc consisté à créer une véritable verrière-façade protégeant des éléments, à l’aube de l’hiver, tout en marquant une entrée claire et visible pour l’accueil du public.

La Boucle occupant ce local à titre temporaire ainsi que l’affinité philosophique de nos démarches respectives sur les sujets de réemploi et d’éco-responsabilité ont spontanément orienté le dessin et la réalisation de cette verrière vers une économie et une sobriété des moyens et des matériaux mis en oeuvre.

Le bois de la structure provient d’un sur-stock de projets antérieurs et les panneaux sont issus de notre stock de bois récupéré sur la Métropole. Les vitrages, quant à eux, ont été récupérés par nos soins sur un chantier de reconstruction d’un EHPAD à Gradignan, il s’agit de portes-fenêtres double-vitrage en PVC que nous avons « déparclosé » afin de sauver les vitrages de la benne.

Un chantier express en site occupé, dans la bonne humeur et haut perché sur un échafaudage !

DERRICK & MORRIS2 TOTEMS D'UTILITÉ PUBLIQUE


NATUREConception et réalisation de mobiliers urbains temporaires
DATE2017
LIEUVillenave d’Ornon, Bègles (33)
COMMANDITAIRELa Fab - Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN + Deux degrés + Martin Lavielle
MATÉRIAUXChevrons douglas, contreplaqué, voliges et palettes réemployées, fers à béton, gravats des chantiers proches

Dans le cadre de la médiation du projet de la ZAC Route de Toulouse, menée par deux degrés pour La Fab, CANCAN a été approché afin de réaliser des totems urbains temporaires, supports de communication.

Sur cette longue Route de Toulouse, les travaux sont présents partout, les points de repères disparaissent dans un environnement chargé d’informations et les moments de pause manquent.

Ces totems annoncent l’arrivée du projet par leur seule présence. On peut aussi bien s’asseoir, chercher son téléphone au fond de son sac ou lire les informations sur l’affichage dédiée aux mairies.

Avec la volonté d’édulcorer les panneaux d’affichage classique, nous proposons un véritable mobilier urbain. Sa forme est directement lié à l’univers de l’affichage publicitaire et du point de repère paysager : la colonne Morris et les poteaux Derrick.

Nous avons travaillé avec le graphiste Martin Lavielle qui a retranscrit dans l’identité graphique l’univers décalé de deux degrés et l’ambiance “publicité-motel” très américain découlant du lieu même.

Le lest en pied de structure est réalisé avec les gravats de démolitions des chantiers alentour.