LES FOUILLOUXUNE NOUVELLE VIE POUR L'ÉCOLE DES FOUILLOUX


NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel
DATE2016-2018
LIEUDordogne (24)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Matthieu Riaudel + CD Pose + Desplat Electricité + Dupuy & Fils
NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel

Le projet se situe au sommet d’une colline du Périgord Vert dans le bâti d’une ancienne école rurale, accompagnée de la maison de l’institutrice. A notre arrivée, seule la maison était utilisée par son propriétaire. Le projet consiste donc à la réhabilitation du bâtiment de l’école – abandonné depuis les années 70 – pour créer un lieu d’habitation multifonctionnel : un lieu capable d’accueillir tous les usages élémentaires d’un logement (s’abriter – dormir – manger – se laver – être ensemble) sans déterminer des espaces figés.

L’équipe CANCAN a conçu et réalisé cette transformation dans une démarche locale, écologique, historique et participative. De par ses matériaux et le travail avec des artisans locaux (pour l’électricité, la plomberie et les menuiseries extérieures), ce projet est indissociable de son territoire. Par ailleurs, étant un ancien lieu public, il est inscrit dans la mémoire collective locale. Des journées ‘‘portes ouvertes’’ ont été organisées pour rencontrer, informer et apprendre des habitants des environs, des anciens écoliers et des voisins proches. La réalisation des adobes (briques de terre crue non compressées) ainsi que l’édification du mur en terre crue ont été réalisé en chantiers participatifs : LIEN

PROMENADE LE RETOURREQUINQUER DU MOBILIER URBAIN APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D'UTILISATION


NATURERestauration et déplacement de mobiliers temporaires installés 2 ans auparavant
DATE2021
LIEUVillenave d'Ornon (33)
COMMANDITAIRELa Fab Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXBois douglas - peinture

En 2019, CANCAN avait installé 3 mobiliers temporaires le long du nouvel axe urbain, longeant le tram, reliant le lycée Vaclav Havel au centre-ville de Villenave d’Ornon. Après 2 années d’utilisation intensive par les habitants du quartier, les promeneurs du parc voisin, les lycéens…

L’idée a été ici de les rafraîchir, pour certains de changer leurs formes et leurs couleurs et de les déplacer pour les ajuster à la transformation du quartier et aux retours sur leur usage par les habitants. Le bon vieux totem, réalisé il y a plus de 5 ans déjà, a eu lui aussi eu le droit à son coup de propre. Du temporaire qui dure, ils font désormais partie intégrante du paysage dans ce quartier, et ce pour quelques années encore !

IZONSensibilisation des habitants au futur projet de la médiathèque


NATUREAteliers scolaires sur le thème de l'architecture et conception/réalisation participative d'un mobilier
DATEPrintemps 2021
LIEUIzon (33)
COMMANDITAIRECommune d'Izon et Ecole Elementaire Claris de Florian
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXMatériaux de réemploi

Dans le cadre de la médiation du projet de la future médiathèque de la commune d’Izon, menée par les architectes Vignault.x.Faure, CANCAN a été approché afin de réaliser des ateliers de conception et réalisation participative de mobilier et de sensibilisation sur le futur programme culturel de la ville.

Lieu de rassemblement inter-générationnelle, la médiathèque souhaitait laisser place à l’imagination des enfants de l’école pour penser ensemble un mobilier symbolique qui prendra place au sein du projet.

Dans un premier temps, tel une approche sensible, les ateliers du printemps 2021 ont permis de comprendre et analyser le futur site d’insertion du projet. Une invitation à ouvrir les yeux, sentir, toucher, vivre et ressentir un espace de leur quotidien.

Une fois la carte sensible réalisée, des ateliers sur la compréhension architecturale seront menés afin de comprendre les volumes de la futur médiathèque. Tous ensemble nous concevrons et réaliserons un mobilier en réemploi pour inciter à la rencontre, l’échange et le dialogue. Ces ateliers seront également l’occasion de suivre le chantier de la médiathèque.

AGORACKINSTALLATION TEMPORAIRE DE RELACHE


NATUREAménagement extérieur temporaire
DATEFévrier 2020
LIEUEntrepôt BMC - Bègles (33)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Lucie Schneider, paysagiste + Jérémy Maréchal
MATÉRIAUXRack de réemploi, madrier douglas, filet, bitume découpé, végétaux de réemploi, coques de noix

Le parvis d’un tiers-lieu à Bègles,
Des anciens racks de stockage réutilisés,
Des grosses sections de douglas,
Des fosses percées dans le bitume,
Des plantes sélectionnées dans les friches proches.

Avec Lucie Schneider, paysagiste et Jérémy Maréchal, menuisier autodidacte, CANCAN a imaginé et installé un aménagement extérieur formant des tables, mange-debout, hamac, assises, terrasses, gradins, etc.

Cet entrepôt qui abritait jusqu’à peu une boîte de fringues, a vu son activité se transformer et les propriétaires du lieu ont souhaité proposer de nombreux espaces, auparavant inoccupés, à de futurs usagers d’un lieu de travail trop chouette mêlant graphistes, architectes, créateurs de vêtements, skateurs, fablab textile, brasserie, street artistes, etc… Le lieu, traversé par tout ce beau monde, nécessitait un aménagement plus agréable à la place de ses anciennes zones extérieures de transit afin de pouvoir proposer une installation ouverte sur le quartier et permettant aux travailleurs d’y manger, de se rencontrer, de profiter du soleil.

Dans une logique de réemploi de matériaux mais aussi par la volonté de rester dans l’univers historique du lieu, l’équipe constituée a fait le choix de se servir des anciens racks inutilisés, de les redisposés, d’en modifier certains et de venir compléter le dispositif avec de larges sections de bois afin de créer tous les aménagements voulus.

Pendant un temps, on y a installé nos bureaux, on a pu y boire des bières à la belle saison ou faire des réunions en plein air ! Depuis, nous sommes partis vers d’autres lieux mais on y passe de temps en temps pour voir la végétation pousser, le bois griser, les travailleurs profiter d’une pause…

RESSOURCESSCÉNOGRAPHIE DE LA SAISON CULTURELLE BORDEAUX 2021


NATUREConception et réalisation d'une scénographie avec un maximum d'éléments issus du réemploi
DATE2021
LIEUBordeaux (33)
COMMANDITAIREMairie de Bordeaux
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXEléments issus des stocks de la Base Sous-Marine et des anciens décors de l'Opéra de Bordeaux, pin Douglas, peinture

La ville de Bordeaux a invité CANCAN à réaliser la scénographie de la Saison Culturelle sous la forme d’une carte blanche prenant place sur le vaste parvis des Archives de Bordeaux Métropole. Le thème choisi, RESSOURCES, comme étendard de cette Saison résonne avec nos préoccupations d’utilisation (et surtout de réutilisation !) raisonnée des matériaux.

L’idée a été d’imaginer une scénographie en poussant au maximum le curseur du réemploi. En collaboration avec les équipes de la Mairie et de la Base Sous-Marine de Bordeaux, nous avons pu occuper pendant quelques semaines la Base Sous-Marine afin de sourcer des matériaux à réemployer pour ensuite fabriquer les éléments scénographiques dans le cadre d’un chantier ouvert. Les alcôves de la Base se sont avérées être de véritables mines d’or, certains éléments proviennent par ailleurs d’anciens décors déclassés de l’Opéra de Bordeaux. Ces éléments deviennent ici, dans leur seconde vie, un bar, des assises confortables, des mange-debout, des mats d’éclairage et de signalétique… Une troisième vie les attend sans doute pour un autre projet… Affaire à suivre !

LA BOUCLEUNE NOUVELLE DEVANTURE POUR UNE DEUXIÈME VIE


NATURERéalisation d'une façade-verrière en double vitrage de réemploi
DATE2021
LIEUBègles (33)
COMMANDITAIREAssociation La Boucle
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXPin autoclave et volige issus d'un stock résultant d'un précédent projet + double vitrage de réemploi

La Boucle est une association proposant dans son hangar tiers-lieu situé à Bègles à la fois une recyclerie, un espace de réparation, un café-cantine, où se déroulent également des ateliers participatifs autour de la sensibilisation au zéro déchet, de la création céramique, des ateliers couture et plein d’autres belles choses.

L’accès principal à ce hangar se matérialise par une grande ouverture de 5 m par 4 m et son rideau métallique, qui ne peut être maintenu que soit totalement ouvert, soit totalement fermé . La mission a donc consisté à créer une véritable verrière-façade protégeant des éléments, à l’aube de l’hiver, tout en marquant une entrée claire et visible pour l’accueil du public.

La Boucle occupant ce local à titre temporaire ainsi que l’affinité philosophique de nos démarches respectives sur les sujets de réemploi et d’éco-responsabilité ont spontanément orienté le dessin et la réalisation de cette verrière vers une économie et une sobriété des moyens et des matériaux mis en oeuvre.

Le bois de la structure provient d’un sur-stock de projets antérieurs et les panneaux sont issus de notre stock de bois récupéré sur la Métropole. Les vitrages, quant à eux, ont été récupérés par nos soins sur un chantier de reconstruction d’un EHPAD à Gradignan, il s’agit de portes-fenêtres double-vitrage en PVC que nous avons « déparclosé » afin de sauver les vitrages de la benne.

Un chantier express en site occupé, dans la bonne humeur et haut perché sur un échafaudage !

DERRICK & MORRIS2 TOTEMS D'UTILITÉ PUBLIQUE


NATUREConception et réalisation de mobiliers urbains temporaires
DATE2017
LIEUVillenave d’Ornon, Bègles (33)
COMMANDITAIRELa Fab - Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN + Deux degrés + Martin Lavielle
MATÉRIAUXChevrons douglas, contreplaqué, voliges et palettes réemployées, fers à béton, gravats des chantiers proches

Dans le cadre de la médiation du projet de la ZAC Route de Toulouse, menée par deux degrés pour La Fab, CANCAN a été approché afin de réaliser des totems urbains temporaires, supports de communication.

Sur cette longue Route de Toulouse, les travaux sont présents partout, les points de repères disparaissent dans un environnement chargé d’informations et les moments de pause manquent.

Ces totems annoncent l’arrivée du projet par leur seule présence. On peut aussi bien s’asseoir, chercher son téléphone au fond de son sac ou lire les informations sur l’affichage dédiée aux mairies.

Avec la volonté d’édulcorer les panneaux d’affichage classique, nous proposons un véritable mobilier urbain. Sa forme est directement lié à l’univers de l’affichage publicitaire et du point de repère paysager : la colonne Morris et les poteaux Derrick.

Nous avons travaillé avec le graphiste Martin Lavielle qui a retranscrit dans l’identité graphique l’univers décalé de deux degrés et l’ambiance “publicité-motel” très américain découlant du lieu même.

Le lest en pied de structure est réalisé avec les gravats de démolitions des chantiers alentour.

CAHUTECABINE DE TOILETTE SÈCHE SEMI-PÉRENNE (SAISONNIÈRE) EN EXTÉRIEUR


NATUREConception / réalisation d’un prototype de micro architecture échelle 1
DATEOctobre 2019 à Juin 2020
LIEUVillenave d’Ornon (33)
COMMANDITAIREUn Petit Coin de Paradis
ÉQUIPECANCAN + Un Petit Coin de Paradis
MATÉRIAUXTripli, contreplaqué, polycarbonate, toilettes écodoméo, urinoir, baste, cuves

CANCAN a été approché par Un Petit Coin de Paradis pour travailler sur un modèle de cabine de toilettes sèches dédiée aux saisons estivales et aux parcs naturels. Notre proposition consistait en la conception d’un modèle réplicable et déclinable.

La cabine devait répondre à des exigences bien spécifiques, tout d’abord en étant autonome et ce par l’intégration d’un système de séparation des matières à la source (modèle Ecodoméo). De fait, elle devait fonctionner en autonomie énergétique, nous avons donc inséré une plaque de polycarbonate pour laisser passer la lumière naturelle et faire de ce « petit coin de paradis » un espace bien lumineux.

Le modèle devait être montable et démontable et a donc été décomposé en plusieurs modules facilement transportables (en camion). CANCAN s’est chargé de construire le prototype à échelle 1 pour en décliner un manuel de montage. La réalisation de la cabine est par la suite gérée par Un Petit Coin de Paradis, nous avons donc travaillé ensemble pour adapter les techniques constructives à leurs moyens. La volumétrie de la CAHUTE se veut reconnaissable et les matériaux utilisés au maximum locaux, bio-sourcés et sobres pour obtenir un faible impact écologique.

Le petit plus : un urinoir intégré à l’arrière de la cabine pour maximiser la récupération des matières déjà séparées et bon … réduire la file d’attente.

Pourquoi des toilettes sèches ? Eviter de consommer de l’eau (potable), éviter d’augmenter les volumes qui sont à traiter dans les stations d’épurations et surtout éviter de polluer l’eau. Les matières que nos corps produisent (urines et matières fécales) sont riches en azote, phosphate et phosphore qui ne sont pas suffisamment bien traitées dans les stations d’épuration. Mal traitées, elles se retrouvent dans l’eau où nous baignons pour finir par la polluer. Pourquoi un modèle qui sépare les matières et un urinoir? L’azote, le phosphore et le phosphate sont des éléments riches constituant des engrais pour la terre ! Grâce au modèle Ecodoméo choisi par Un Petit Coin de Paradis qui sépare les matières, les urines vont pouvoir être recyclées en engrais et les matières fécales pourront mieux se composter et retourner à la terre.

MUSICAL’ECRANDIALOGUE SCENOGRAPHIQUE A LA COUR MABLY


NATURERéalisation de la scénographie du Festival Musical'Ecran
DATEmai 2016
LIEUBordeaux (33)
COMMANDITAIREBordeaux Rock
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXContreplaqué déclassé

A l’occasion du festival Musical’écran édition 2016, l’association organisatrice Bordeaux Rock a fait appel à CANCAN afin de proposer et réaliser la scénographie de l’espace de projection et de concert à la cour Mably à Bordeaux.

L’identité graphique de l’événement et le lieu empreint d’histoire ont été les sources d’inspiration d’un mobilier ludique, simple et graphique.

La scénographie proposée se base en effet sur l’identité visuelle de l’évènement aux couleurs et formes arrondies qui se retrouvent dans l’ensemble de la proposition et répondent aux trois points attendus au cahier des charges : signalétique, mobilier, éclairage. Les volumes alors imaginés, qui constituent assises & mange-debouts, rappellent également les formes architecturales du lieu et instaurent un dialogue avec celui-ci. Le concept du projet repose sur le jeu de contraste entre le caractère patrimonial du site et une installation modeste et colorée. Le mobilier prend la forme d’arches déconstruites : les colonnes et l’arcade sont découpés en modules (cubes, bancs droits, bancs en arc) qui peuvent être déplacés et agencés selon le goût de l’utilisateur. Ces modules sont conçus en bois contreplaqué déclassé brut ou peint dans les teintes de l’évènement.

La signalétique est supportée par des mobiles qui viennent se suspendre aux barres métalliques existantes entre les arcades. Ils sont constitués d’éléments de réemploi, de diverses formes et matériaux aux couleurs du festival. Les éléments en métal sont issus de chutes et les structures ont été réalisées en partenariat avec Aritz, artiste designer du pays basque. Ces mobiles très légers viennent encore en contraste avec l’architecture plus massive du lieu. Ils prennent un caractère onirique et délicat qui rappelle le sujet musical de l’évènement. Les structures des mobiles pourront être réutilisées lors de prochains événements Bordeaux Rock et adaptés aux futures identités visuelles.

Le travail de l’éclairage a permis de varier les ambiances lumineuses et de séquencer l’espace sous les arcades par différents filtres colorés de gélatine fixés sur des spots lumineux. Ils viennent mettre encore en valeur les volumes architecturaux du cloitre.

Photos : CANCAN et Yoris photographe