LES FOUILLOUXUNE NOUVELLE VIE POUR L'ÉCOLE DES FOUILLOUX


NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel
DATE2016-2018
LIEUDordogne (24)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Matthieu Riaudel + CD Pose + Desplat Electricité + Dupuy & Fils
NATURERénovation d'une ancienne école rurale en lieu d'habitation multifonctionnel

Le projet se situe au sommet d’une colline du Périgord Vert dans le bâti d’une ancienne école rurale, accompagnée de la maison de l’institutrice. A notre arrivée, seule la maison était utilisée par son propriétaire. Le projet consiste donc à la réhabilitation du bâtiment de l’école – abandonné depuis les années 70 – pour créer un lieu d’habitation multifonctionnel : un lieu capable d’accueillir tous les usages élémentaires d’un logement (s’abriter – dormir – manger – se laver – être ensemble) sans déterminer des espaces figés.

L’équipe CANCAN a conçu et réalisé cette transformation dans une démarche locale, écologique, historique et participative. De par ses matériaux et le travail avec des artisans locaux (pour l’électricité, la plomberie et les menuiseries extérieures), ce projet est indissociable de son territoire. Par ailleurs, étant un ancien lieu public, il est inscrit dans la mémoire collective locale. Des journées ‘‘portes ouvertes’’ ont été organisées pour rencontrer, informer et apprendre des habitants des environs, des anciens écoliers et des voisins proches. La réalisation des adobes (briques de terre crue non compressées) ainsi que l’édification du mur en terre crue ont été réalisé en chantiers participatifs : LIEN

FAB x CHARBEL SAMUEL AOUNL'ARCHITECTURE DE LA LUNE


NATURECo-conception et co-réalisation du prototype d'une oeuvre artistique
DATE2021
LIEUBordeaux et les rives de la Garonne (33)
COMMANDITAIRELe FAB (Festival International des Arts de Bordeaux Métropole)
ÉQUIPECANCAN + Charbel Samuel Aoun
MATÉRIAUXBois et plexiglas de réemploi - poulies, roulement, chaine - terre et bois récoltés sur les rives de la Garonne

Le FAB, pour Festival international des Arts de Bordeaux, a élaboré pour son édition 2021 une programmation riche et intense autour d’expositions, de spectacles vivants, de performances et de résidences artistiques, de concerts… Dans cette édition s’inscrit un focus particulier sur le Liban, en invitant de nombreux artistes de la scène artistique libanaise à participer au festival. C’est dans ce cadre que CANCAN a collaboré avec l’artiste Samuel Charbel Aoun, invité pour une résidence de 3 semaines durant laquelle l’idée a été de developper une oeuvre artistique autour de la Garonne, de ses cycles, de ses marrées, de ses limons et de sa poésie.

L’oeuvre, qui est un prototype à petite échelle d’une oeuvre qui ne demande qu’a être développée à l’échelle 1, traduit de façon poétique les mouvements de la Garonne sous l’influence des courants, des marrées et de la Lune. Intitulée « L’Architecture de la Lune », elle transfigure par un bassin et un système de conduits les courants et les hauteurs d’eau du fleuve. Le courant généré actionne une roue qui elle-même actionne une chaine et un jeu d’engrenages, de roulements et d’axes métalliques qui mettent en mouvement (ouvrant ou fermant, suivant le sens du courant) la couverture d’une petite architecture vernaculaire faite d’argile et de branchages récoltés sur les rive du fleuve.

PROMENADE LE RETOURREQUINQUER DU MOBILIER URBAIN APRÈS PLUSIEURS ANNÉES D'UTILISATION


NATURERestauration et déplacement de mobiliers temporaires installés 2 ans auparavant
DATE2021
LIEUVillenave d'Ornon (33)
COMMANDITAIRELa Fab Bordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXBois douglas - peinture

En 2019, CANCAN avait installé 3 mobiliers temporaires le long du nouvel axe urbain, longeant le tram, reliant le lycée Vaclav Havel au centre-ville de Villenave d’Ornon. Après 2 années d’utilisation intensive par les habitants du quartier, les promeneurs du parc voisin, les lycéens…

L’idée a été ici de les rafraîchir, pour certains de changer leurs formes et leurs couleurs et de les déplacer pour les ajuster à la transformation du quartier et aux retours sur leur usage par les habitants. Le bon vieux totem, réalisé il y a plus de 5 ans déjà, a eu lui aussi eu le droit à son coup de propre. Du temporaire qui dure, ils font désormais partie intégrante du paysage dans ce quartier, et ce pour quelques années encore !

VENELLEOCCUPER L'ESPACE PUBLIC DU QUARTIER BOIS FLEURI


NATUREConception et fabrication en chantier ouvert de mobilier public et fresque urbaine
DATE2020
LIEULormont (33)
COMMANDITAIREAquitanis
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXBois douglas - métal - peinture

Lormont, à cheval sur le coteau de la rive droite bordelaise, est un de ces territoires périphériques à une métropôle, constitué en partie de ces ensembles d’habitats en barre ayant prouvé leurs limites au fil des décennies. Dans le quartier du Bois Fleuri, anciennement Lormont Génicart 3 aka « LG3 », Aquitanis (bailleur social) a entrepris la rénovation de ces habitats et d’y recréer un cœur d’ilot à échelle plus domestique, par l’installation de maison d’artistes et par la requalification des espaces publics.

Toujours tiraillés entre la facilité d’aseptiser l’espace public de ses potentiels usages en réaction à des usages détournés pour le trafic de drogue ou vis-à-vis de certaines dégradation et celle d’apporter un confort et un cadre de vie de l’espace public pour toutes les générations, CANCAN fut invité à proposer des installations de préfiguration permettant de tester les usages, de vérifier leur place dans le quartier.

EH!COÉcolieu d'Habitats Innovants et de Curiosités Optimistes


NATUREProjet architectural et paysager d'un écolieu tourisque dans le Médoc, rénovation d'une maison de meunier en espace partagé
DATEEn cours - depuis Janvier 2020
LIEUListrac-Médoc
COMMANDITAIREEH!CO
ÉQUIPECANCAN + Lucie Schneider Paysagiste
MATÉRIAUXPierre de taille - mur ossature bois - chape de terre - isolation chaux-chanvre - phytoépuration - poêle bouilleur

Déjà trois années à soutenir l’évolution du projet EH!CO, et depuis près d’un an CANCAN accompagne Nicolas et Mathieu à la conception de cet écolieu touristique d’habitats innovants et de curiosités optimistes au cœur du parc naturel de Médoc. La volonté est de construire un lieu de transition douce, ludique et bienveillante. EH!CO souhaite collaborer et faire participer les acteurs locaux : réseau d’associations, collectivités et entreprises portant les valeurs du développement durable. Un véritable challenge qui oblige les méninges à réfléchir avec rigueur, tout en restant souples !

Pour répondre aux fondements du projet, il faut à la fois regarder dans les jumelles et le microscope : le territoire dans son ensemble, étudier la faune et la flore, penser à l’impact minimum sur la parcelle, puis réhabiliter la maison en ruine de l’ancien meunier en lieu de vie commune, tout en réfléchissant à la bonne implantation de la dizaines d’éco-gîtes qui viendront créer cette bulle de partage et de reconnexion à soi. L’objectif est donc d’avoir un minimum d’impact sur les écosystèmes et le paysage du territoire du Médoc, tant par l’autonomie énergétique, l’assainissement écologique, la gestion de la ressource eau que celle des déchets ou la réhabilitation écologique de la bâtisse.

Il faut aussi s’ouvrir aux autres car Mathieu et Nicolas se sont entourés de pas moins de 45 partenaires dont il faut tenir compte dans la conception ! Et pour compléter ce joli réseau, nous collaborons avec Lucie Schneider paysagiste, qui elle aussi, n’hésite pas à mettre la main à la terre pour transmettre ses savoirs.

Actuellement au stade d’avant projet, un travail d’aller-retour avec Mathieu et Nicolas a permis de définir étape après étape les espaces nécessaires et de déterminer les futurs matériaux et techniques qui seront mis en œuvre.

Dans le sous-bois seront dispersés les huits habitats légers afin de conserver une intimité ; implantés proches de la lisière, ils seront raccordés aux réseaux eaux et électricité à créer. Deux autres, plus éloignés, seront autonomes. L’aménagement de leur emplacement visera à respecter au maximum la végétation existante en déplantant le minimum d’arbres. Leur accès se fera par des sentiers en écorce de pins des Landes pour conserver une ambiance forestière. Le cheminement en lisière, raccordé à la piste forestière au Sud du site, reprend le tracé d’un chemin existant afin de ne pas abattre d’arbres et une allée d’arbre fruitier nouvellement planté accompagnera les personnes arrivant sur le site.

La bâtisse, centrale sur le terrain, deviendra un lieu de vie commun, un espace partagé. Les espaces techniques tels que la cuisine, les sanitaires et la buanderie seront intégrés. Le hangar et la maison seront réunies et rénovés dans le respect des volumes et matériaux existants.

Tous matériaux supplémentaires seront réfléchis pour répondre aux ambitions écologiques du projet dans sa globalité. Ainsi les matériaux biosourcés et géo-sourcés, de préférence issus de filières locales, seront favorisés : menuiseries et aménagement en pin des Landes, isolation de certains murs en chaux-chanvre, isolation des rampants en laine de coton recyclé, etc. Une attention particulière sera portée pour être le plus frugal possible. Le réemploi de matériaux sera privilégié.

La production d’eau chaude et le chauffage central est envisagée par un système de poêle bouilleur couplé à des panneaux solaires thermiques, le traitement des eaux usées par un système de phytoépuration, le traitement des déchets sera responsable couplé à une composterie sera mis en place et enfin les sanitaires seront à “séparation”.

Ces derniers prennent place dans une extension en mur ossature bois avec un bardage en bois brûlé. Ce choix est à la fois esthétique et didactique. En effet, le projet EH!CO souhaite être démonstrateur de bonnes pratiques et de matériaux écologiques. La technique ancestrale du bois brûlé répond à ces attentes (bois protégé naturellement des agressions météorologiques ou des insectes xylophages et champignons) et sera réalisée dans le cadre d’atelier participatif. EH!CO organisera avec ses adhérents des ateliers découvertes, dont la technique du bois brûlé sera alors un thème et où la production sera directement mise en œuvre sur le projet…car c’est aussi ça EH!CO : un projet comme lieu d’expérimentations environnementales, d’apprentissage et de sensibilisation aux éco-gestes, en toute humilité.

IZONSensibilisation des habitants au futur projet de la médiathèque


NATUREAteliers scolaires sur le thème de l'architecture et conception/réalisation participative d'un mobilier
DATEPrintemps 2021
LIEUIzon (33)
COMMANDITAIRECommune d'Izon et Ecole Elementaire Claris de Florian
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXMatériaux de réemploi

Dans le cadre de la médiation du projet de la future médiathèque de la commune d’Izon, menée par les architectes Vignault.x.Faure, CANCAN a été approché afin de réaliser des ateliers de conception et réalisation participative de mobilier et de sensibilisation sur le futur programme culturel de la ville.

Lieu de rassemblement inter-générationnelle, la médiathèque souhaitait laisser place à l’imagination des enfants de l’école pour penser ensemble un mobilier symbolique qui prendra place au sein du projet.

Dans un premier temps, tel une approche sensible, les ateliers du printemps 2021 ont permis de comprendre et analyser le futur site d’insertion du projet. Une invitation à ouvrir les yeux, sentir, toucher, vivre et ressentir un espace de leur quotidien.

Une fois la carte sensible réalisée, des ateliers sur la compréhension architecturale seront menés afin de comprendre les volumes de la futur médiathèque. Tous ensemble nous concevrons et réaliserons un mobilier en réemploi pour inciter à la rencontre, l’échange et le dialogue. Ces ateliers seront également l’occasion de suivre le chantier de la médiathèque.

AÉROPARC BEAUDÉSERTMISSION BEAUDÉSERT [B0D3S3R]


NATUREConception et réalisation de mobiliers urbains temporaires
DATE2019
LIEUParc de Beaudésert - Mérignac (33)
COMMANDITAIREBordeaux Métropole
ÉQUIPECANCAN + Deux Degrés
MATÉRIAUXStructure pin autoclave - bardage pin douglas - pieds et caillebotis métal

En collaboration avec Deux Degrés et Bordeaux Métropole, CANCAN a réalisé et installé une série de mobilier urbain préfiguratif dans le parc de Beaudésert de la ville de Mérignac. Une semaine de chantier in-situ avec les usagers sous l’Aérobase (véritable QG conçu et installé spécialement et temporairement pour cette installation) et épique au regard des conditions climatiques !

En plus d’un mobilier évoquant l’univers aéronautique et spatial (carlingues, station spatiale, rampe de lancement…) les éléments installés répondent à plusieurs objectifs : permettre aux employés de l’Aéroparc de Mérignac de déjeuner dans ce cadre boisé et agréable, créer des usages supplémentaires aux habitants des résidences à proximité et transformer l’image du parc considéré comme délaissé.

Cette semaine d’installation à été ponctuée par des ateliers participatifs proposés par Tous aux abris pour la réalisation de nichoirs à chauve-souris et Cap Sciences avec le lancement de fusées hydrauliques. Merci à tous les intervenants, les usagers, les services techniques pour cette chouette collaboration !

AGORACKINSTALLATION TEMPORAIRE DE RELACHE


NATUREAménagement extérieur temporaire
DATEFévrier 2020
LIEUEntrepôt BMC - Bègles (33)
COMMANDITAIREPrivé
ÉQUIPECANCAN + Lucie Schneider, paysagiste + Jérémy Maréchal
MATÉRIAUXRack de réemploi, madrier douglas, filet, bitume découpé, végétaux de réemploi, coques de noix

Le parvis d’un tiers-lieu à Bègles,
Des anciens racks de stockage réutilisés,
Des grosses sections de douglas,
Des fosses percées dans le bitume,
Des plantes sélectionnées dans les friches proches.

Avec Lucie Schneider, paysagiste et Jérémy Maréchal, menuisier autodidacte, CANCAN a imaginé et installé un aménagement extérieur formant des tables, mange-debout, hamac, assises, terrasses, gradins, etc.

Cet entrepôt qui abritait jusqu’à peu une boîte de fringues, a vu son activité se transformer et les propriétaires du lieu ont souhaité proposer de nombreux espaces, auparavant inoccupés, à de futurs usagers d’un lieu de travail trop chouette mêlant graphistes, architectes, créateurs de vêtements, skateurs, fablab textile, brasserie, street artistes, etc… Le lieu, traversé par tout ce beau monde, nécessitait un aménagement plus agréable à la place de ses anciennes zones extérieures de transit afin de pouvoir proposer une installation ouverte sur le quartier et permettant aux travailleurs d’y manger, de se rencontrer, de profiter du soleil.

Dans une logique de réemploi de matériaux mais aussi par la volonté de rester dans l’univers historique du lieu, l’équipe constituée a fait le choix de se servir des anciens racks inutilisés, de les redisposés, d’en modifier certains et de venir compléter le dispositif avec de larges sections de bois afin de créer tous les aménagements voulus.

Pendant un temps, on y a installé nos bureaux, on a pu y boire des bières à la belle saison ou faire des réunions en plein air ! Depuis, nous sommes partis vers d’autres lieux mais on y passe de temps en temps pour voir la végétation pousser, le bois griser, les travailleurs profiter d’une pause…

LA MEGA MAQUETTESENSIBILISATION DES HABITANTS AU PROJET DE LA TRAME DOUCE


NATUREConception / Réalisation d’une maquette en milieu urbain
DATE2017
LIEURue Permentade - Bordeaux (33)
COMMANDITAIREAgora - Biennale d'Architecture de Bordeaux
ÉQUIPECANCAN
MATÉRIAUXContreplaqué de réemploi - laine rouge

Conçue dans le cadre du projet “Fil Rouge” de la Trame Douce – Bordeaux [RE]Centres pour la biennale d’architecture Agora 2017, la Méga Maquette a été un outil permettant de sensibiliser, d’informer et de faire interagir les habitants avec le futur projet. Pensée comme l’outil pédagogique d’un atelier participatif à ciel ouvert, elle était le support du tissage d’un fil de laine rouge symbolisant le futur tracé.

En proposant une mise en abîme de la rue Permentade, tronçon de la Trame Douce, la maquette est un support direct d’interaction et de projection sur l’espace pratiqué. Des aller-retours permettant d’expliquer les différentes propositions pour le futur tracé du fil rouge.
 
Le dessin des façades, redessinées à la main, et son échelle (1:10) auront permis de mettre en évidence des éléments d’architecture pouvant devenir support du cheminement du fil rouge et d’immerger les habitants au coeur de la démarche.

PLASTIC BEACHLETTRAGE D’ENTREE DU FESTIVAL OCEAN CLIMAX


NATUREConception/ Réalisation d’un lettrage en matériaux de réemploi
DATEDu 29 Août au 11 septembre 2016
LIEUCaserne Niel, Bordeaux (33)
COMMANDITAIREDarwin Eco-système
ÉQUIPECANCAN + bénévoles
MATÉRIAUXBois de réemploi, grillage, canettes, bouteilles plastiques

Dans la continuité des problématiques soulevées par le festival Ocean Climax de Darwin, la proposition se nourrit de déchets comme base de composition d’un lettrage signalétique affirmant l’identité du festival, CLIMAX.
Dans une volonté d’économie de matière et afin de favoriser les circuits courts, le choix de matériaux s’est fait en lien étroit avec les structures existantes du site.
D’une part, le squelette de chaque lettre se compose d’anciennes planches de bois récupérées dans la recyclerie de Darwin. D’autre part, en partenariat avec Véolia, nous avons proposé un remplissage en bouteilles plastiques et canettes métalliques, affirmant de jour comme de nuit, une polychromie scintillante.
Dans les ateliers mis à disposition par l’association des Castors, Cancan s’active et réalise le lettrage avec des bénévoles du festival.
Au delà du sens et la volonté d’induire une prise de conscience vis-à vis de notre mode de consommation, nous questionnons l’usage d’une installation artistique en laissant le lettrage ouvert en un point pour récupérer les déchets des festivaliers.
Dans une démarche de réemploi de matériaux, le lettrage se laisse libre à la déconstruction, permettant de réutiliser les planches de bois pour quelques autres usages, recyclant les déchets dans un centre de tri, ne laissant aucune trace que celle du souvenir d’un festival.